Le BesAC va devoir serrer les dents

Crédit photo : Guillaume Chabod

Nationale 1, Poule B, 18e journée :
Pôle France (13e) – BesAC (10e), ce vendredi 16 H – Salle Nelson Paillou.
Le groupe bisontin : Vitale-Boiteux, Foucault, N. Knezevic, Valayer, Huger, Laporal, Tonji, Mareschal, Nahal.

Cette fois pas de report pour le BesAC qui va tenter de tenir le coup, lui qui a subi une semaine compliquée au cours de laquelle il a dû faire face à quatre cas de Covid positifs. Si Dovydas Redikas en a désormais terminé avec sa phase d’isolement de 19 jours qu’il a réalisée à Chypre, d’où il s’est marié, le Lituanien traîne toujours une douleur à la cheville. Douleur qui l’empêchera donc de tenir sa place face au Pôle France ce vendredi. Tom Foucault dont le genou le titille depuis également un certain temps devrait, lui, en revanche pouvoir serrer les dents. A l’issue de l’entrainement d’hier soir, le capitaine doubien semblait plutôt confiant. Une bonne nouvelle qui en appelle une autre puisque le BesAC aura le bonheur d’accueillir le retour de Tom Mareschal dans le groupe après sa blessure à un ménisque du genou. Il ne sera pas de trop déjà parce que le club bisontin comptera avec Mounyr Labouize, Tom Clot et surtout Ferdinand Prénom en plus de Redikas pas moins de quatre absents et aussi parce le Centre Fédéral fait de plus en plus peur dans la poule B de Nationale 1.

La formation de l’INSEP, qui a longtemps mangé son pain noir face à des équipes plus expérimentées et donc plus denses physiquement a totalement changé son visage cette saison. Composé de très jeunes loups, le Centre Fédéral a déjà gagné à cinq reprises cette saison et séduit avec un jeu flamboyant. La démonstration en a été faite au match aller où le BesAC avait craqué (60-68) notamment à cause d’un grand Théo Pichard auteur de 18 points du haut de ses 16 ans. Et si le BesAC s’en est sorti avec une victoire sur tapis vert, cette rencontre doit servir de piqûre de rappel que l’adversaire de ce vendredi n’a rien d’un faire-valoir. Preuve en est également le Pôle France a signé il y a trois jours une nouvelle prouesse, en décrochant en Avignon une victoire éclatante (58-70).

Rayan Rupert qui a signé un match de toute beauté avec 21 points, 10 rebonds, 4 interceptions, 3 passes décisives et 23 d’évaluation face aux Avignonnais sera, par exemple, à surveiller comme le lait sur le feu. Le fils de Thierry Rupert qui comptait 134 sélections en équipe de France sera, on l’espère, tenu en respect par un collectif bisontin qui comptera sur son trio Luidgy Laporal, Guillaume Valayer et Mario Tonji pour tenter de tenir la baraque dans la peinture. C’est dans ce secteur où parfois, en plus, le bât blesse du côté du club parisien. A voir si cependant l’absence de notre big man Ferdinand Prénom ne sera pas trop préjudiciable. Elle est à souhaiter pour voir le BesAC prendre le dessus sur son jeune adversaire et faire un pas de plus vers son objectif tant désiré. C’est à dire le maintien dès la première phase. Avec une victoire en terre parisienne, le club bisontin se rapprocherait de la barre des dix succès au moins nécessaires à un prolongement du bail en troisième division.

Allez BesAC !

Les chiffres :
Attaques :
Centre Fédéral : 63,2 BesAC : 71,2

Défenses :
Centre Fédéral : 70,9 BesAC : 76,9

Meilleurs marqueurs :
Centre Fédéral : 1. Ajinça 13,4 ; 2. Rupert 13,1 ; 3. Penda 12,2.
BesAC : 1. Foucault 12,1 ; 2. Vitale-Boiteux 11,4 ; 3. (Redikas 10,5 absent) Valayer 9,3.
Meilleurs rebondeurs :
Centre Fédéral : Penda 6,4. BesAC : (Redikas 7,1 absent) Laporal 6,1.
Meilleurs passeurs :
Centre Fédéral : Brena-Chemille 2,7. BesAC : (Redikas 6,1 absent) Foucault 3,3.

Nous
contacter

Laissez votre message ci-dessous

OU par mail : besacbasket@gmail.com
OU par téléphone au : 03 81 50 87 07

Permanence du bureau

Lundi : 14H-18H

Mardi : 9H-12H

Mercredi 14H-18H

Jeudi : 9H-12H