Le BesAC renouvelle son bail en Nationale 1 !

 Crédit photo : Comm’on by Tifou

A Besançon, BesAC – Pont-de-Chéruy : 88-63

Les quarts-temps : 20-17, 19-15, 27-15, 22-16.

BesAC : 33/58 aux tirs (dont 7/17 à 3 points), 15/21 aux lancers-francs, 32 rebonds (Prénom 6), 22 passes décisives (Vitale-Boiteux 6).
Les marqueurs : Vitale-Boiteux 18, Foucault 20, Redikas 2, Laporal 2, Prénom 19, Knezevic 12, Valayer 11, Mareschal 3, Labouize 1.

Pont-de-Chéruy : 22/53 aux tirs (dont 5/18 à 3 points), 14/17 aux lancers-francs, 25 rebonds (Guillou 4, Thevenard 4), 17 passes décisives (Evelyn 6).
Les marqueurs : Chelle 3, Coudray 11, David 2, Guillou 9, Thevenard 12, Evelyn 7, Eyoum 7, Soumaoro 4, Nseke Ebele 8.

Le BesAC a cette fois été intraitable à domicile contre Pont-de-Chéruy dans une rencontre importantissime pour l’avenir du club bisontin en Nationale 1. Un peu à court de rythme contre Avignon Le Pontet, il y a une semaine, et encore un peu plus face à Mulhouse quatre jours après, les protégés de Nicolas Faure avaient cependant loupé leur remontée impossible à chaque fois d’un rien. Face aux Isérois, ce ne fut pas la même limonade ! Ceux-ci ont entamé la partie tambour battant pour ne laisser que des miettes à une équipe qui, pourtant, les devançait au classement avant cette 24e journée. Le BesAC a pu s’appuyer sur un énorme Ferdinand Prénom, qui a signé son meilleur match sous le maillot bisontin, mais c’est surtout le collectif qui a brillé. Et ce n’est pas sans rappeler le match aller durant lequel tout un groupe avait fait front dans la même direction. En Isère, les basketteurs bisontins l’avaient alors emporté à l’arrachée et au bout d’une prolongation.

Le BesAC, bien dans pompes, a dominé son adversaire dans de plus grandes largeurs ce mardi en se rendant rapidement le match facile. Avec cinq joueurs à 11 points ou plus au bout de quarante minutes de total régal, le feu d’artifice bisontin a profité à tout un public, ravi de pouvoir fêter le maintien de ses protégés. Le BesAC a certes été mené de maximum deux points en tout début de match (4-6, 4e puis 10-12, 7e), la folie s’est vite emparée du gymnase des Montboucons, quand le panier primé de Valentin Vitale-Boiteux en fin de premier quart-temps (20-17, 10e), était annonciateur d’une soirée florissante notamment dans le domaine offensif. Si Pont-de-Chéruy arrivait encore a mettre le nez à la fenêtre (20-22, 12e puis 20-24, 13e), les dégâts étaient limités. Pour preuve, grâce à un 10-0 infligé aux Isérois, le BesAC avait pris les rênes pour ne plus jamais les lâcher (30-24, 16e). Le tandem Foucault-Prénom fonctionnait à merveille puisque ces deux-là étaient auteurs de 23 points à eux deux à la mi-temps. Du coup, grâce à la réussite de ses deux guerriers, le BesAC s’était construit un petit matelas à l’aube de la deuxième mi-temps (39-32, 20e). Un matelas qui n’a en plus pas tardé à s’épaissir, à la reprise, grâce à un jeu toujours aussi virevoltant.

Prénom, taille patron !

Nikola Knezevic y allait de sa bonne série, Ferdinand Prénom gardait la main chaude notamment aux lancers-francs où ses difficultés des dernières rencontres étaient chassées (celui-ci terminera avec un beau 9/11 dans ce domaine), Valentin Vitale-Boiteux faisait tourner en bourrique ses adversaires et Tom Mareschal, en sortie de banc, réussissait son petit panier classique à trois points qui “tue le game”. A 66-47 et au bout de trois quarts-temps disputés, les jeux étaient quasiment faits et ne restait plus qu’au BesAC à clôturer son festival. Ce qu’il fît encore avec brio. Derrière un Foucault une nouvelle fois magistral à 20 points, un Prénom à 19 points et 6 rebonds, un Vitale-Boiteux éclatant à 18 points et 6 passes décisives le jour de ses 21 ans, un Knezevic à 12 points et enfin un Guillaume Valayer à 11 unités, rien ne pouvait arriver à ce BesAC-là. Le score (+25 !) en atteste puisqu’il est synonyme de la deuxième plus grosse victoire en terme d’écart de sa saison… et il permet surtout au BesAC de décrocher de façon officielle son maintien au troisième échelon national ! A trois journées de la fin, le BesAC, qui compte un match en moins, s’assure de façon définitive le fait de laisser au moins quatre équipes derrière lui à la conclusion des 26 journées de championnat. Avignon Le Pontet qui était le seul à pouvoir encore priver le BesAC du maintien ayant chuté à domicile face à Andrézieux. Pour le BesAC, l’objectif est de garder la même attitude conquérante durant les trois journées encore à disputer plus les quatre autres de la poule médiane pour, d’une part, obtenir le meilleur classement et aussi pour remercier les fans, bénévoles et partenaires qui ont toujours répondu présents malgré les incertitudes liées à la crise sanitaire.

Allez BesAC !

Nous
contacter

Laissez votre message ci-dessous

OU par mail : besacbasket@gmail.com
OU par téléphone au : 03 81 50 87 07

Permanence du bureau

Lundi : 14H-18H

Mardi : 9H-12H

Mercredi 14H-18H

Jeudi : 9H-12H