A Cergy, le BesAC ne manquera quand même pas d’atouts

Crédit photo : Comm’on by Tifou

Nationale 1, Phase 2, 1ère journée :
Cergy-Pontoise (1er) – BesAC (7e), ce vendredi 20 H au Complexe Maradas.
Le groupe bisontin : Vitale-Boiteux, Huger, Foucault, Knezevic, Prénom, Valayer, Laporal, Tonji, M.Labouize, Mareschal.


L’actualité du BesAC devait commencer par une bonne nouvelle mais que nenni… Après avoir perdu son meilleur rebondeur et passeur Dovydas Redikas, qui a signé en Pro B à Gries-Souffelweyersheim, le club bisontin, sous la coupe de ses dirigeants, avait réalisé un vrai travail de fourmi pour faire signer un contrat à l’Ukrainien Artem Kovalov (24 ans – 2,03 m – 80 kg). Mais le transfert a finalement capoté. En cause, une bourde de l’agent du joueur ukrainien, David Condouant, qui a fait miroiter au BesAC une lettre de sortie du BC Clavijo, dernier club en date de Kovalov. Mais le contrat de ce dernier avec le club espagnol ne présentait en fait aucune clause de sortie. Voilà donc un coup dur pour le BesAC qui avait trouvé en Kovalov un joueur polyvalent capable d’évoluer sur deux postes (ailier et ailier fort) et présentant sur son CV le fait d’avoir connu la coupe FIBA avec des statistiques intéressantes (5 points – 4,8 rebonds) .


Du coup et étant donné que la deadline pour recruter est désormais dépassée, le BesAC devra disputer les dix journées de la deuxième phase sans un renfort en plus comme il était prévu. La troupe du capitaine Tom Foucault n’a donc plus à réfléchir et à éventuellement ruminer. Elle va devoir se battre avec ses armes en vigueur ! Son regard est déjà tourné vers la confrontation qui l’attend avec Cergy-Pontoise ce samedi soir (20 H) pour une entrée en matière dans la poule médiane qui s’annonce corsée. Corsée déjà parce que l’effectif bisontin, même qualitatif, manquera forcement d’un peu de rotations et parce qu’aussi, la formation de la région Ile-de-France, possède du lourd voire du très lourd. Notamment avec Gérald Guerrier, ancien capitaine du BesAC, que l’on ne présente plus et que Nicolas Faure qualifie comme “son fils”. Cergy-Pontoise compte également dans ses rangs Antoine Mendy qui a longtemps fait ses armes en Pro A notamment à Pau-Lacq-Orthez et surtout Vincent Shahid qui demeure tout simplement le meilleur scoreur de N1 (poule A et B confondus) avec 21 points de moyenne ! Cela place le bonhomme… et l’équipe ! 


Prendre garde à Vincent Shahid…


En face, le BesAC ne sera, cependant, pas dépourvu d’arguments. Le club bisontin a su prouver qu’il savait régaler cette saison grâce à une cohorte de jeunes qui progressent de jour en jour. Derrière Valentin Vitale-Boiteux, fraîchement élu meilleur espoir de Nationale 1, ou encore Nikola Knezevic, Mario Tonji et Tom Mareschal, le BesAC a su glaner son maintien avec sérénité et s’apprête à passer un nouveau cap. En effet, un classement dans le Top 7 de la poule médiane serait synonyme de qualification pour les play-offs. Ce qui serait une première historique pour la formation de Nicolas Faure dont on se rend compte de la progression année après année. L’expérience de Ferdinand Prénom et Tom Foucault, dont les performances sont constantes, aident désormais à voir les choses en grand et décrocher un succès en région parisienne confirmerait la belle marche en avant du club bisontin.


Allez BesAC !


Les chiffres :

Attaques : 
BesAC : 74 Cergy-Pontoise : 75,6.


Défenses : 
BesAC : 76,5 Cergy-Pontoise : 79,5.


Meilleurs marqueurs : 
BesAC : 1. Foucault 14,6 ; 2. Vitale-Boiteux 13,5 ; 3. Knezevic 9,6. 
Cergy-Pontoise : 1. Shahid 21 ; 2. Mendy 14; 3. Gana 10,2. 


Meilleurs rebondeurs : 
BesAC : Prénom 5,8 Cergy-Pontoise : Koné 7,4. 


Meilleurs passeurs :
 BesAC : Foucault 3,3 Cergy-Pontoise : Shahid 4,4.

 

Nous
contacter

Laissez votre message ci-dessous

OU par mail : besacbasket@gmail.com
OU par téléphone au : 03 81 50 87 07

Permanence du bureau

Lundi : 14H-18H

Mardi : 9H-12H

Mercredi 14H-18H

Jeudi : 9H-12H