Nouveau grain de Sables dans le parcours du BesAC

Crédit photo : Christian Girardin

Aux Sables d’Olonne : Les Sables Vendée – BesAC : 85-71
Les quarts-temps : 26-15, 17-19, 17-22, 25-15. `

Les marqueurs :
Les Sables d’Olonne : Burrell 12, Lessort 4, Dolenc 16, Riley 24, Dohou 12, Cham 7, Sidibé 3, Le Douarin 4, Plasse 3, Noba.
BesAC : Vitale-Boiteux 17, Knezevic 3, Foucault 20, Tonji, Valayer 3, Huger, Laporal 9, Mareschal 5, Prénom 14.

Le BesAC a tout donné mais il en a encore manqué face aux Sables d’Olonne qui a profité de l’appui de son public pour s’imposer (85-71). En ce moment, les petits détails pèsent lourd contre le club bisontin, qui a très rapidement fait la course derrière. Portés par un Mykal Riley intraitable, les Sablais ont, eux, trouvé leur salut, à l’inverse du BesAC qui n’a rien pu faire pour stopper le joueur américain. Il faut dire que le garçon, qui a roulé sa bosse en Pro A à Nanterre et Dijon, a déjà montré qu’il avait du talent. Face aux coéquipiers de Tom Foucault, il a d’ailleurs commencé tambour battant avec un premier panier primé au bout de seulement 1 min 30. Son festival s’est terminé avec la victoire… et une feuille de statistiques (24 points à 9/16 aux tirs, 3 passes, 3 rebonds et 26 d’évaluation) lui valant sans nul doute le statut de MVP de la rencontre. Côté BesAC, il a donc fallu une certaine dose de courage pour digérer une entame de match au cours de laquelle il a été mené 15-6, 7e puis 26-15, à l’issue du premier quart-temps.

Mais qui donc mieux que Ferdinand Prénom et son expérience pour remettre ses camarades dans le match. Profitant de sa puissance, sa vison du jeu et son toucher de balle pour finir les actions, celui-ci enquillait les paniers pour faire naitre l’espoir d’une remontée ou tout du moins d’un écart qui restait dans des proportions acceptables. Grâce à lui le score passait de -13 (35-22, 16e) à -9 (35-26, 17e). Et à la mi-temps, les plans du hold-up étaient finement préparés dans les vestiaires. Cela sautait aux yeux que le BesAC avait les intentions de tout donner pour revenir. Grâce au duo de choc Tom Foucault – Valentin Vitale-Boiteux qui n’en finit plus de nous émerveiller, le club bisontin faisait son retour à -6 (51-45, 26e) en milieu de troisième quart-temps. Vitale-Boiteux dont les stats demeurent en constante progression, impressionnait encore et le quart-temps bouclé sur le score de 17-22 en faveur du BesAC faisait croire en une euphorie qui avait changé de camp.

Le BesAC, revenu à -4 (60-56, 30e), ne continuait, en vain, pas sur sa lancée des deux derniers quarts-temps et les Sablais en profitaient pour reprendre un petit coussin d’avance (73-60, 33e). Mais, là encore, le BesAC n’était pas décidé à renoncer. Deux trois points de la jeune garde constituée de Tom Mareschal et Valentin Vitale-Boiteux relançaient la machine mais le score n’évoluait cependant guère à un peu plus de 4 minutes de la fin de la rencontre (76-67). Les Sables d’Olonne, solide, ne laissait pas passer l’occasion de signer sa première victoire en trois matches de phase 2. Avec le trio Foucault (20 points), Vitale-Boiteux (17 points) et Prénom (14 points) à 51 unités sur les 71 inscrites par les protégés de Nicolas Faure, le BesAC n’a encore pas eu à rougir de sa prestation. Mais les détails pèsent, au final, trop lourd comme ce manque de réussite aux lancers-francs (12/19 à 63%) qui pénalise tout un collectif. C’est un petit coup dur quant à la qualification pour les play-offs à l’issue de la phase 2. Même si rien n’est encore joué et qu’avec un petit surplus de réussite, les résultats peuvent venir… Contre Toulouse, devant son public, mardi, le BesAC est d’ailleurs décidé à le prouver !

Allez BesAC !

Nous
contacter

Laissez votre message ci-dessous

OU par mail : besacbasket@gmail.com
OU par téléphone au : 03 81 50 87 07

Permanence du bureau

Lundi : 14H-18H

Mardi : 9H-12H

Mercredi 14H-18H

Jeudi : 9H-12H