Le BesAC démarre par une victoire !

Crédit photo : Baptiste Serena.

Nationale 1, Phase 1, 1ère journée :
Hyères/Toulon – BesAC : 76-77
Les quarts-temps : 18-14, 18-22, 21-27, 19-14.
BesAC : 26/54 aux tirs (dont 8/22 à 3 points), 17/17 aux lancers-francs, 33 rebonds (Valayer 8), 16 passes décisives (Valayer 5).
Les marqueurs : Kanouté 12, Elechi 4, Riley 18, Boucaud 3, Prénom 3, Hawmmond 14, Knezevic 5, Beaubois 8, Valayer 8, Ignakpelila 2.

Hyères/Toulon : 28/65 aux tirs (dont 9/28 à 3 points), 11/15 aux lancers-francs, 34 rebonds (Moukenga 9), 15 passes décisives (Eugene 5).
Les marqueurs : Eugene 8, Wilson 8, Condé 12, Colimon 30, Mounkenga 7, Jean 2, Baradji 9, Belkhaddar.

Une entame idéale ! Le BesAC se présentera ce vendredi soir (20 H 15) au Palais des Sports Ghani Yalouz contre Mulhouse, nanti d’une sublime victoire obtenue au forceps à Hyères/Toulon ce mardi. Le succès (76-77), obtenu sur le fil, est la récompense de tous les efforts d’un groupe qui a fait front malgré une entame de rencontre difficile et un Colimon en feu (30 points) côté Toulon. Face au promu, les Bisontins ont été plus timorés que lors de leur début de partie face à Andrézieux, mardi dernier en Coupe de France. Mais à l’image du championnat qui impose un vrai parcours du combattant où il faudra savoir gérer ses efforts, le BesAC a su jongler avec ses temps faibles et ses temps forts à l’intérieur même du match contre Hyères/Toulon. Dès lors qu’il a mené (5-9, 5e), le BesAC a subi ensuite de plein fouet le talent de Colimon. La troupe de Joseph Kalambani et Gaëtan Etienne a senti encore la peinture fraîche dans ces premiers instants. Mais quoi de plus normal pour un collectif qui a connu beaucoup de mouvements à l’intersaison.

Riley sort déjà une perf !

Passé le coup de chaud qui les a vus être menés à l’issue du premier quart-temps (18-14, 10e), puis de façon encore plus importante au cours du deuxième quart (26-16, 12e puis 32-23, 15e), les Bisontins ont repris progressivement du poil de la bête et même remis les compteurs à zéro au moment de rejoindre les vestiaires (36-36, 20e). A l’origine de ce retour dans le “game”, un collectif bien huilé qui a vu tantôt Sydney Hawmmond se mettre en valeur avant de laisser la lumière à d’autres comme Anthony Elechi, Nikola Knezevic ou encore Siriman Kanouté. Plus costaud, le BesAC avait tout bonnement mis la main sur la rencontre à la reprise grâce à son chef d’orchestre, Mykal Riley, dont les arabesques demeuraient un régal pour les yeux. Ce dernier envoyait un signal fort à la concurrence en montrant qu’à même 37 ans, il a toujours l’énergie et la hargne d’un minot. Le basket de Melvin Beaubois n’était lui non plus pas dénué de qualités. Percutant, l’ancien limougeaud terminera d’ailleurs la rencontre avec le meilleur “plus-minus” de son équipe, qui dès lors que son arrière-meneur était sur le terrain, a marqué 16 points de plus que l’adversaire.

En tête à l’entame des dix dernières minutes (57-63, 30e), ne restait plus qu’au BesAC à refermer le couvercle sur son adversaire. Mais l’avantage restait infime. Jonathan Boucaud avait beau planter une banderille à trois points pour faire passer le score à +7 (61-68, 33e), la menace d’une réaction varoise était bien présente. Celle-ci, d’ailleurs, se matérialisa et le suspense promettait d’être de rigueur dans les cinq dernières minutes (67-68, 35e). Heureusement, le talent de Riley (18 points) et la polyvalence de Valayer (8 points, 8 rebonds et 5 passes décisives) faisaient la différence pour garder à chaque fois une ou deux possessions d’avance en fin de match. La stat impressionnante de la rencontre restera également la réussite bisontine aux lancers-francs. En n’en laissant aucun en route sur 17 tentés, le BesAC s’est mis à l’abri d’un retour de Hyères/Toulon, qui faisait pourtant de nouveau son retour à -1 à 22 secondes de la fin (76-77). Mais le rideau défensif de la troupe du capitaine Ferdinand Prénom tenait bon sur la dernière possession toulonnaise qui ne donna rien. Contre Mulhouse, le BesAC arrivera donc gonflé à bloc et avec donc déjà une victoire dans la besace. La fête promet d’être belle dans un Palais qui sera sûrement chaud bouillant ! Supportrices, supporteurs c’est maintenant à vous de jouer…

Allez BesAC !

Nous
contacter

Laissez votre message ci-dessous

OU par mail : besacbasket@gmail.com
OU par téléphone au : 03 81 50 87 07

Permanence du bureau

Lundi : 14H-18H

Mardi : 9H-12H

Mercredi 14H-18H

Jeudi : 9H-12H