Le BesAC hausse le ton et bat Caen

Crédit photo : Comm’on by Tiffou

Nationale 1 – Journée 13
A Besançon, BesAC bat Caen 89-84
Les quarts-temps : 19-17, 21-20, 20-21, 29-26
Les marqueurs
BesAC : 
Dohou 17, Da Silva16, Kwedi 11, Diehl 10, Dibo 9, Riley 7, Rey 7, Beaubois 7, Boyer 5, Andrémont
Caen : Siegwarth 20, Davis Jr 17, Blanc 14, Rojewski 10, Bassoumba 9, Coulibaly 8, Njiba 2, Thomas 2, Bernaoui 2, Thomas

– Le match : Face à une équipe comme Caen, meilleure attaque du championnat, mais aussi l’une des meilleures défenses, pour espérer gagneron savait qu’il fallait être bon des deux côtés du terrain et ce pendant 40 minutes. C’est bien ce qu’a réussi samedi soir le BesAC dans une salle des Montboucons encore une fois bien remplie et qui a vécu pleinement ce match jusqu’au bout, sachant supporter haut et fort son équipe dans les moments clefs des débats.
Très vite Caen avait donné le ton, défendant bec et ongles, ne laissant que peu d’espaces à l’attaque bisontine pour pouvoir s’exprimer. Heureusement le BesAC s’était très vite aussi mis au diapason. Ce qui donnait le combat espéré.
Vainqueur du 1er quart-temps, vainqueur du second, le BesAC menait à la pause de 3 petits points (40-37).
Les Bisontins allaient-ils tenir sur la distance dans ce duel ô combien energivore ? En fait, tout allait se jouer dans le dernier quart alors que les débats étaient de plus en plus tendus, de plus en plus musclés. L’exclusion pour 5 fautes dès la 31e minute du pivot Xavi Rey aurait pu être un vrai tournant de ce match. Mais Jo Kalambani qui variait les systèmes défensifs à souhait savait aussi pianoter avec son effectif. Le BesAC non seulement tenait le coup, mais prenait ses distances sous la houlette d’un excellent Anthony Da Silva (16 pts, 8 passes décisives, 19 d’évaluation).
C’est ainsi que des missiles sortis respectivement des mains de Mykal Riley, Marc Kwedi, Da Silva, Rémi Dibo portaient progressivement et plus nettement Besançon en tête de course, avec un nouveau alley hoop signé du spectaculaire Brahim Dohou. De quoi porter l’avance à 11 unités (80-69, 37e), plus gros écart du match. Les supporters bisontins étaient aux anges !
Pourtant ce n’était pas fini, car Caen continuait à faire de la résistance. Et ce jusqu’au bout dans une ambiance pour le moins électrique. Le BesAC parvenait à tenir le coup dans les péripéties des trois dernières minutes pour finalement l’emporter 89-84.
Peut-être aura-t-il fallu attendre cette dernière journée des matches aller de Phase 1 pour que le BesAC sorte ce qui peut sans doute être considéré comme son match référence.
Prochaine étape, vendredi 1er décembre à Saint-Vallier, 2e au classement (avec un match de moins joué) et équipe en forme du moment qui reste sur 7 victoires consécutives ! Quentin Diehl et ses coéquipier ont une semaine pour travailler, mais aussi pour récupérer, car ils ont laissé de la gomme samedi soir..

– La décla de Jo Kalambani : ” Cette victoire Il nous la fallait absolument. Pas évident face à une équipe comme Caen. Mais on a su élever notre niveau de défense. Je suis content de ce que nous sommes parvenus à faire. C’est bien de terminer la phase aller par une victoire. Mais ne nous enflammons pas. Il faut continuer à travailler “.

– Au Palais le 5 décembre : Après son déplacement du vendredi 1er décembre à Saint-Vallier, le BesAC recevra Le Havre le mardi 5 décembre. Ce sera au Palais des sports. Achetez et retenez vite vos places sur notre site besacbasket.fr

– Les résultats et le classement
https://resultats.ffbb.com/championnat/b5e6211fe640.html?r=200000002844224&d=200000002964844&p=13

Madjid : beaucoup d’émotion avant match
On le sait, Madjid  Ahamadi, 24 ans, un des licenciés du BesAC, membre titulaire de l’équipe de Prénationale, a disparu depuis le petit matin du dimanche 19 novembre dernier, après qu’il ait été accompagné pour se reposer dans une voiture sur un parking de la discothèque Le QG.
Ses proches veulent encore croire que Madjid puisse être retrouvé.
Autour de ses parents, de l’ensemble de la famille et de ses amis, la soeur de Madjid a lancé un appel à témoins poignant et empreint d’une très grande émotion depuis le rond central tout juste avant le coup d’envoi du match BesAC – Caen.
Une campagne d’affichage sur toute la ville a été entreprise en fin de semaine dernière. En dehors de l’enquête et des recherches officielles, des battues ont aussi été organisées par la famille. Sans succès.
Toute information nouvelle peut être signalée à la Police Nationale.

Nous
contacter

Laissez votre message ci-dessous

OU par mail : besacbasket@gmail.com
OU par téléphone au : 03 81 50 87 07

Permanence du bureau

Lundi : 14H-18H

Mardi : 9H-12H

Mercredi 14H-18H

Jeudi : 9H-12H