Beaucoup de mouvements à venir au BesAC !

La saison sportive 2023-2024 de Nationale 1 est donc terminée. Avec l’issue que l’on connait : la relégation en Nationale 2. Bien loin de l’objectif fixé en septembre dernier qui envisageait les play-offs pour le BesAC.
Mais les mauvais paramètres se sont enchainés et, ajoutés les uns aux autres, ont conduit à cette amère déception. Pour autant le BesAC veut encore croire en un hypothétique possible repêchage qui ne sera annoncé par la FFBB, s’il vient à devenir réalité, que fin juin – début juillet.
En attendant, la direction du BesAC qui entend faire rebondir le club au plus vite, travaille sur les deux scénarios possibles : la N2 et la N1. Avec des évènements majeurs à venir.

Présidence  : Philippe Tristram dit stop
A la tête du club depuis 20 ans, Philippe Tristram qui a animé le BRC, le BesAC RC, puis le BesAC depuis 7 ans en N1, a officialisé sa décision de passer la main. Il l’a déclaré dans L’Est Républicain : “ J’ai envie de prendre du recul. Il y a chez moi une certaine lassitude. J’attendais, pour ma succession, d’avoir trouvé quelqu’un qui comprenne à la fois la gestion financière et la gestion sportive. Voilà plusieurs mois que je m’apprête à passer le relais et ça se fera dans quelques semaines. Tout est prêt dans ce sens que je souhaite “.
Qui pour prendre le relais au terme de l’assemblée élective du 6 juin prochain ?
Vincent Cartier, vice-président est le candidat déclaré et armé pour la succession. Il connait bien le basket et tout son environnement et il est déjà très investi et tourné vers l’avenir.

Coach : Une prochaine annonce
Arrivé à l’aube de la Phase 2 du championnat en dernier, Laurent Mathis a terminé sa mission au soir du dernier match. Depuis plusieurs semaines, la direction du BesAC s’est placée dans l’anticipation et s’est mise à la recherche de celui qui aura la charge de préparer et d’animer la ou les saison(s) prochaine(s). D’une short-list patiemment établie est sorti un nom. Et derrière ce nom un coach capable de s’adapter à la situation actuelle du BesAC : ou rebondir de N2 en N1 ou assumer d’entrée en N1 avec de l’ambition. Comme le qualifie Philippe Tristran : ” C’est quelqu’un d’expérimenté, travailleur et humain “. L’annonce officielle ne devrait plus tarder.

Equipementier : Une belle surprise à venir
Le contrat de trois ans avec Kappa vient à expiration fin juin. Là également la direction du BesAC a anticipé. Un mariage prochain est programmé avec une marque de grande notoriété qui a souhaité s’engager avec le BesAC, ce qui montre et prouve aussi que le club bisontin compte dans le paysage sportif national.

Nous
contacter

Laissez votre message ci-dessous

OU par mail : besacbasket@gmail.com
OU par téléphone au : 03 81 50 87 07

Permanence du bureau

Lundi : 14H-18H

Mardi : 9H-12H

Mercredi 14H-18H

Jeudi : 9H-12H