Le BesAC veut gratter de la confiance avant le Palais

Nationale 1, Phase 1, 1ère journée : Hyères/Toulon – BesAC, ce mardi 27 Septembre à 20h.

Le groupe bisontin : Prénom (cap), Riley, Knezevic, Kanouté, Valayer, Elechi, Hawmmond, Beaubois, Boucaud, Ignakpelila. Coach : Joseph Kalambani. Coach adjoint : Gaëtan Etienne.

Le BesAC prépare une folle semaine où il va se déplacer à Hyères/Toulon pour le premier match de la saison de Nationale 1 ce mardi soir (20 H) et recevoir Mulhouse vendredi 30 septembre à 20 H 15… au Palais des Sports de Besançon, s’il-vous-plaît ! Ce premier match à la maison sera forcément le point culminant de la semaine bisontine tant l’événement promet d’être électrisant. Le niveau d’excitation semble comparable à celui qui avait été lors des deux rencontres disputées l’an dernier dans l’antre du Palais des Sports Ghani Yalouz. La billetterie électronique, ouverte sur le site du club (besacbasket.fr) bat d’ailleurs son plein et le tarif attractif proposé (Entrée à 4€, -10 ans : gratuit) permet d’espérer rassembler le plus grand nombre. Le niveau de jeu bisontin peut potentiellement séduire une ribambelle de passionnés de la balle orange puisque l’équipe semble ne jamais avoir été aussi solide avant d’attaquer une saison de Nationale 1.

Un BesAC armé comme jamais ?

Autour de Mykal Riley et Ferdinand Prénom, deux joueurs d’un immense pedigree, se trouvent de jeunes éléments qui ont tout les atouts pour crever l’écran cette année, à l’image d’Anthony Elechi ou encore Siriman Kanouté, jeune malien de 21 ans qui a le feu en lui. Le groupe bisontin, qui après une phase de préparation correcte, a tenu tête à Andrézieux avant de s’incliner de justesse (88-81) lors du premier match officiel de la saison pour le compte de la Coupe de France mardi dernier. Preuve que les atouts francs-comtois sont crédibles. Les valeurs prônées par Joseph Kalambani, dont les qualités humaines et professionnelles sont indéniables, seront prépondérantes dans la quête de résultats. Nul doute que l’enfant du club, qui s’apprête à faire sa première en Nationale 1 en tant que coach principal en terre toulonnaise, a donc tout pour inculquer à son effectif la culture de la gagne.

Il faudra commencer fort rapidement car l’équipe de Hyères-Toulon, promue en N1, a beaucoup de bons éléments qui peuvent mettre à mal les Bisontins. Les Varois, habitués à la Pro A à la fin des années 2000, ont connu une rétrogradation administrative en N3 en 2018, mais sont en train de complètement renaître de leurs cendres. Champion de la poule A de N2, Toulon va pouvoir s’appuyer sur un quasi copié-collé de l’effectif de l’an passé avec des éléments comme Clifford Colimon, Maxim Eugene, David Condé, Oumarou Baradji, Raphaël Wilson, Pierrick Mounkenga et Evane Ortiz-Winterberger. Le BesAC qui a lui connu plus de mouvements dans son effectif, puisque seuls Nikola Knezevic, Guillaume Valayer et donc Ferdinand Prénom sont restés, devra donc garder le plus grand des sérieux pour glaner un premier succès dans ce championnat. Les absences de la recrue Govindy et de Moukenga et Golden dans le groupe varois, pourraient favoriser les desseins francs-comtois. Le BesAC est à vrai dire surtout concentré sur ses forces en présence. C’est à ce prix qu’il pourra espérer décrocher le meilleur des résultats avant la fête annoncée vendredi soir au Palais…

Allez BesAC !

Nous
contacter

Laissez votre message ci-dessous

OU par mail : besacbasket@gmail.com
OU par téléphone au : 03 81 50 87 07

Permanence du bureau

Lundi : 14H-18H

Mardi : 9H-12H

Mercredi 14H-18H

Jeudi : 9H-12H